Bien se chauffer pour moins polluer….

Prés de 7 millions de français se chauffent déjà au bois. Brûler du bois émet des polluants dans l’air, en particulier lorsque la combustion est réalisée dans de mauvaises conditions. Pour éviter d’augmenter les émissions de particules fines dans l’air extérieur et pour économiser du bois, quelques conseils s’imposent.

  • Une cheminée ouverte n’est pas un bon moyen pour se chauffer et est source de pollutions

Le rendement d’une cheminée ouverte est en moyenne de 15% : quand vous mettez une bûche, 85% de l’énergie qu’elle fournit est perdue. La combustion du bois y est peu efficace, et génère des émissions importantes de polluants qui contribuent à dégrader la pollution de l’air extérieur.

Vous gaspiller beaucoup de bois pour peu d’efficacité.

  • Evitez les “flambées plaisir”

Vous aimez faire du feu dans votre cheminée ouverte pour créer une belle ambiance? Sachez que vous participez alors à l’émission de polluants dans l’air. Evitez ces flambées surtout en période de pics de pollution. Et n’oubliez pas que certains territoires ont interdit l’utilisation de foyers ouverts. Renseignez vous auprès de votre préfecture.

Pour plus de renseignements : guide-comment-bien-chauffer-bois

Source : agir pour la transition écologique